La 25e Heure

La 25e Heure

Bonjour à tous, aujourd’hui je reviens pour vous parler de La 25e Heure de Feldrik Rivat aux éditions de L’Homme Sans Nom, à 19,90 euros.

Comment vous expliquer que je n’ai pas du tout aimé ce livre ? Déjà je n’ai pas réussi à le terminer, j’ai lu 200 pages sur 446 pages… Je n’ai réussi à m’accrocher ni à l’intrigue, ni aux personnages, ni à l’écriture… Je n’y arrivais vraiment pas, je me suis forcée pendant une semaine à essayer de le lire, pour vous faire une critique sur le livre en entier mais je n’y arrive pas, je repousse toujours le moment de le lire, je n’aime vraiment pas ce livre. Et ça m’embête vraiment puisque je l’ai acheté lorsque l’auteur était en dédicace dans ma région, je voulais donc le lire au moins pour l’auteur, mais là je n’y arrive pas du tout…

Qu’est-ce que je peux vous dire d’autres ? A part qu’il s’agit d’une aventure policière et fantastique nous ramenant dans un Paris du XIXème siècle, dans lequel on suit deux personnages principaux sur une enquête plutôt mystérieuse avec des disparitions très étranges. Si vous aimez ce genre d’histoire, alors ce livre peut vous plaire, mais moi qui est voulu essayé un autre style, je n’ai pas du tout aimé pour les raisons que j’évoque plus haut. Peut-être qu’un jour j’essaierais de le finir, et que je regretterais de ne pas l’avoir lu en entier mais pour l’instant je n’y arrive pas, je préfère donc m’attaquer à une nouvelle lecture, et ne pas rester sur du négatif.

Je vous laisse avec le résumé de La 25e Heure :

Décembre 1888. Alors que le bon peuple de Paris s’interroge sur cette tour que l’impérieux Gustave Eiffel fait édifier à grands frais, d’étranges rumeurs circulent dans les faubourgs de la capitale : les morts parlent !

Interpellé par la presse à ce sujet, le préfet de police M. Henry Lozé tourne en ridicule « les plaisanteries de quelques coquins ». Ainsi parle-t-il devant le beau monde, sous les feux électriques du parvis de l’Opéra Garnier. Mais, depuis l’ombre de ses cabinets, l’homme lance sur cette affaire les plus fins limiers de la République.

Pendant ce temps, l’Académie des sciences en appelle à ses éminents savants pour que la pensée rationnelle, une fois pour toutes, triomphe des ténèbres de l’obscurantisme.

Si vous aussi vous avez lu ce livre, dites moi en commentaires ce que vous en avez pensé ? Et si ça vaut vraiment le coup de le lire jusqu’au bout ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s